Kaori Ito au Centquatre-Paris

La danseuse japonaise Kaori Ito présente Robot, l’amour éternel, dernier volet d’un triptyque autobiographique initié en 2015. Dans ce solo, face à petit androïde, elle revient sur son parcours de star internationale, célébrée par les plus grands chorégraphes. Découvrez l’article que lui a consacré Libération en cliquant ici.

« Kaori interroge l’importance des robots dans la vie quotidienne depuis qu’ils satisfont les humains.[…] Où est la limite entre une personne et un robot quand celui-ci manipule les émotions humaines pour communiquer avec nous ? » Catherine Zavodska, Danse Aujourd’hui

Catherine Zavodska, Danse Aujourd’hui

Kaori Ito figure dans la catalogue Axe Sud Production avec le spectacle Je danse parce que je me méfie des mots, 2016, mise en scène par elle-même et réalisé par Yvan Schreck. Au travers de ce portrait intimiste Kaori Ito explore ses racines, au travers d’une rencontre artistique et humaine avec son père, Hiroshi Ito , le sculpteur. Pour mettre en scène ces retrouvailles, elle invente un langage étrange, qui leur ressemble, à l’intersection des mots et de la danse. Le spectacle est disponible en DVD et VOD sur notre plateforme.

La pièce se jouera au Centquatre-Paris du 04 au 07 avril – 5 rue Curial – 75019 Paris. En savoir plus ici.

 

 

Multiscénik: Harlem Quartet

Le Dimanche 8 avril à 23h30 prochain sera diffusé la pièce Harlem Quartet dans l’émission Multiscénik de France Ô.Élise Vigier adapte librement « Just above my head » (1979) roman de James Baldwin et met en scène le spectacle.

Harlem Quartet  parle d’amour et de mémoire
Dans les années 70, Hall Montana perd son jeune frère Arthur, célèbre chanteur de gospel. Il se souvient de sa famille, de son quartier le Harlem des années 50, 60, 70…
Plusieurs temporalités se croisent : le présent est raconté par Hall alors que le passé surgit sous forme de flashs vidéos, d’images ou encore laisse place au théâtre.
Au plateau six acteurs : Ludmilla Dabo, William Edimo, Jean-Christophe Folly, Nicolas Giret-Famin, Makita Samba, Nanténé Traoré.
Et deux musiciens, Manu Léonard et Marc Sens, qui composent avec le poète américain Saul Williams une trame sonore où s’entremêlent guitare électrique, sons d’archives et gospel.

James Baldwin
Si ce nom vous dit quelque chose ce n’est pas anodin puisque le documentaire de Raoul Peck « I am not your Negro », a reçu le César du meilleur documentaire en 2018. Le film retrace les révoltes et les luttes sociales de la communauté afro-américaine.
James Arthur Baldwin est un auteur engagé dans la lutte des droits civiques et la défense des droits des homosexuels. En 1986, il est élevé au rang de Commandeur de la Légion d’honneur par le gouvernement français.

Sélection David Bobée

Sélection jeune public

Koffi Kwahulé, Grand Prix de Littérature dramatique 2017

Sous l’égide d’ArtCena les membres du jury des Grands Prix de Littérature dramatique se sont réunis lundi 9 octobre dernier et ont décerné le Grand Prix de Littérature dramatique à Koffi Kwahulé pour L’Odeur des arbres (Éditions Théâtrales). Koffi Kwahulé, artiste ivoirien, est l’auteur d’une oeuvre abondante. Nous avons accueilli et filmé plusieurs de ses pièces depuis l’ouverture du théâtre de La Chapelle du Verbe Incarné, nous vous proposons de les (re)découvrir dans notre catalogue DVD et VOD.

Dernière captation en date cet été lors des Théâtres d’Outre-mer en Avignon : JAZ, un spectacle musical inspiré, comme souvent chez Koffi Kwahulé, par la musique, le récit d’un viol… Bientôt diffusé sur France Ô !

P’TITE SOUILLURE

Une ville. Une maison. Une famille. Une fête se prépare. Un inconnu sonne à la porte et annonce qu’il est venu « foutre le feu à la maison ». La fille l’invite à entrer. Cette intrusion marque le point de départ du séisme qui va secouer la famille.

WATER… ANYTHING CAN HAPPEN !

« Il y eut des temps où la terre ne fut que sécheresse,
Des temps où la terre ne fut que cyclone,
Des temps où la terre ne fut que glace.
À un rythme serein. » Koffi Kwahulé

BLUE-S-CAT

Un homme et une femme dans un ascenseur, enfermés dans leur bonheur, indifférents l’un à l’autre. Lorsque l’ascenseur s’arrête soudain, la femme est confrontée à une situation q’elle ne contrôle pas. Incapable d’assumer son désir face à cet homme avec qui elle partage cette intimité particulière, elle se replie dans la peur de l’autre. jusqu’où cette peur la conduira-t-elle ?

MISTERIOSO – 119

Elles sont cinq, détenues pour meurtre, drogue, prostitution ou vol. Elles sont jeunes et parlent d’amour, de sexe, d’hommes. Une comédienne travailleuse sociale monte un spectacle de pom-pom girls avec elles. Cinq femmes qui vont, une fois encore, commettre l’irréparable.

BINTOU

« Je m’appelle Bintou. Mes mecs m’appellent Samiagamal. J’ai treize ans.
Je sais que je ne verrai jamais éclore mes dix-huit ans, mais ça me fait rien. »

JAZ

Avec JAZ, Koffi Kwahulé va à l’essentiel de ce qui fait sens pour lui et glisse vers le poème musical choc. JAZ est le récit d’un viol, où la parole devient un exutoire, l’acte nécessaire à une certaine forme de libération ; un chant tragique où toute la violence du monde vient frapper la beauté et l’innocence de l’être.

Prochaines diffusions TV et en ligne : les captations des spectacles du T.O.M.A 2017

Bientôt sur France Ô, Martinique 1ère, Culturebox et Dramateek, les captations des spectacles vivants de l’édition 2017 des Théâtres d’Outre-Mer en Avignon qui se sont tenus en juillet dernier au théâtre de la Chapelle du Verbe Incarné.

VIVRE VITE – HÉRITER / MÉRITER mis en scène par Ricardo Lopez Munoz. En savoir plus >>>


TÊTES D’AFFICHE de Bouba Landrille Tchouda. En savoir plus >>>


JAZ de Koffi Kwahulé, mise en scène d ‘Alexandre Zeff. En savoir plus >>>


CYCLONES de Daniely Francisque mise en scène de Patrice Le Namouric. En savoir plus >>>


KAWRAL de Salia Sanou et Laurent Blondiau. En savoir plus >>>

 

 

Sélection Festival OFF d’Avignon 2017

Sélection William Shakespeare